La comptabilité nationale

La comptabilité nationale

La comptabilit nationale Pol 1900 Christian Deblock Mthodologie et dfinitions Trois sources utiles : Statistique Canada : Matriel pdagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm

Gouvernement du Canada : Concepts conomiques (les dfinitions des concepts proviennent de Statistique Canada) http://canadianeconomy.gc.ca/francais/economy/concepts.html INSEE (Institut national de la statistique et des tudes conomiques): Nomenclatures, dfinitions et mthode http://www.insee.fr/fr/nom_def_met/definitions/html/ accueil.htm#D Note : nous utiliserons les dfinitions donnes par ces organismes Le PIB et la production

Le PIB : la production PIB Dfinition 1. Le PIB est gal la valeur ajoute brute des diffrents secteurs, corrige des impts et des subventions. Les secteurs sont des catgories statistiques qui regroupent des units conomiques dont les activits sont similaires. LINSEE, par exemple, retient 5 grands secteurs : les socits non financires, les socits financires, les administrations publiques, les mnages et les institutions sans but lucratif au

service des mnages Statistique Canada retient la mme nomenclature, mais inclut un sixime secteur : les entreprises non constitues en socit. http://www.statcan.ca/francais/concepts/definitions/economy01_f.htm Le calcul du PIB PIB aux prix du march (conomie ferme) Secteurs/branches A B C Total

Production brute C onsommations intermdiaires (achats d'intrants) 1000 300 500 100 600 200 2100 600

Valeur ajoute 700 400 400 1500 Valeur ajoute = Production brute Consommations intermdiaires (intrants) Les chanes de valeur 20 200

10 10 120 60 40 100 20 80 20

Les chanes de valeur mondiales 10 20 200 Pays A 60 B D 40

100 C 80 PIB Canada PIB par province, variation, 2013 Les grands secteurs de production Etats-Unis, 2013 TIC Canada : 4,9 % du PIB

3 % des emplois UA : 6 % du PIB Core : 10,2 % du PIB La loi des trois secteurs Colin Clark (1905 1989) Secteur primaire Secteur secondaire Secteur tertiaire Secteur quaternaire 1750 1850

1900 1950 2000 Corrections Inflation 2.Variations saisonnires 1. Corrections Corrections de linflation

Le PIB nominal ou PIB aux prix du march est la valeur marchande des biens et services produits par un pays. Il peut augmenter par suite dune hausse de la production de biens et de services, dune hausse de leurs prix ou des deux. Par exemple, supposons que le PIB canadien ait augment de 5 % en 2007 (par rapport 2006), mais que linflation ait t de 3 %. On en conclut donc que le PIB rel ou en volume a augment de 2 %. Voir diapositive suivante pour un exemple Un exemple simple : PIB aux prix du march 2006 Prix

quantits Valeur Produit A 1 1000 1000 Produit B 10 400

4000 Total 5000 2007 Prix quantits Valeur Produit A 1

1200 1200 Produit B 12 400 4800 Total 6000

PIB rel 2007 Prix quantits Valeur Produit A 1 1200 1200

Produit B 10 400 4000 Total 5200 Le PIB nominal est de 6000 $ en 2007, et le PIB rel de 5200 Les indices de prix

Linflation dsigne laugmentation gnrale des prix au cours dune priode donne. Il existe plusieurs faons de la calculer Lindice des prix la consommation (IPC) est lindice le plus couramment utilis pour mesurer linflation. Il permet destimer la variation moyenne des prix des produits consomms par les mnages entre deux priodes donnes. Il est obtenu en calculant, sur une base mensuelle, le cot dun panier de provisions fixe compos de biens et services achets par un consommateur canadien typique au cours dun mois donn. On suppose que ce panier type ne change pas, ni en quantit ni en qualit. Les variations mensuelles de la valeur de ce panier nous permettent ainsi de mesurer les variations du pouvoir dachat.

Dautres indices de prix existent : Indice implicite des prix du PIB Indices sectoriels : indice des prix la construction, de lagriculture, des produits industriels, des services, etc. Indices internationaux : indice des prix du commerce international des marchandises Corrections Correction des variations saisonnires

L'volution d'une srie statistique peut en gnral se dcomposer en effets de trois facteurs : - un trend (T), - une composante saisonnire (S) et - une composante irrgulire (A) M=T+S+A La correction des variations saisonnires est une technique que les statisticiens emploient pour liminer l'effet des fluctuations saisonnires normales sur les donnes, de manire en faire ressortir les tendances fondamentales (trend et composante irrgulire) Deux exemples : les ventes dans les magasins augmentent fortement Nol, mais baissent en t. Le travail dans la construction ralentit en hiver.

Dsaisonnaliser une srie consistera liminer ces variations saisonnires. On peut utiliser une mthode de lissage, mais une manire plus rapide consiste prendre les donnes mensuelles et calculer le taux de variation mensuel ou trimestriel dune anne sur lautre (les ventes de dcembre 2007 par rapport celles de 2006, par exemple. Dune faon gnrale, les sries mensuelles ou trimestrielles sont toujours dsaisonnalises. Les mouvements conomiques Trend cart exceptionnel Srie brute Variations saisonnires

cart exceptionnel 1 2 3 4 (annes) La croissance Croissance

On dfinit la croissance conomique comme lexpansion du revenu national, cest--dire la production totale de tous les biens et services dun pays au cours dune priode donne. On mesure habituellement la croissance conomique en se fondant sur le rythme auquel change le produit intrieur brut PIB aprs correction pour linflation, que lon nomme PIB rel. Le taux de croissance du PIB rel correspond au taux de croissance du PIB nominal moins le taux dinflation. Attention : le PIB a tendance crotre, mais il peut galement baisser, comme cest le cas en priode de

rcession. Il est dans ce cas toujours prfrable de parler du taux de variation du PIB, et de ne parler du taux de croissance du PIB que lorsquil y a effectivement croissance. Parler de croissance ngative est aussi stupide que de dire monter en bas ou descendre en haut. Franois Perroux : La croissance est laugmentation soutenue pendant une ou plusieurs priodes longues dun indicateur de dimension: pour une nation le produit global net en termes rels ; le dveloppement est la combinaison des changements mentaux et sociaux qui rendent la nation apte faire crotre, cumulativement et durablement son produit rel global Voir : Jean Ronald Legout, Dfinir le dveloppement: historique et dimensions d'un concept plurivoque, Cahiers dconomie politique, CEIM, 2001. Les facteurs de la croissance 1. 2. 3.

4. linvestissement le changement technologique La productivit La population active Deux manires de voir la croissance : (1) Y = [Y / L ] * [L / N] * N Y : PIB ; L : population active ; N : population totale Y/L : productivit du travail ; L/N : taux dactivit Y = [Y / K] * K Y : PIB ; K : capital (quipement/capital physique)

(1) Y/K : productivit du capital La productivit (voir galement le diaporama productivit ) http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/econ78a-fra.htm Cots unitaires de main duvre : Masse des salaires verss et autres avantages sociaux (W) / nombre de travailleurs (L) 1. w : cot horaire de la main duvre ; nombre dheures travailles : h ; production totale : Y

2. Trois reprsentations des variations du PIB En indices En taux de variation, sur une base trimestrielle En taux de variation annuels Attention aux graphiques ! Les mmes donnes, deux graphiques diffrents La dpense nationale brute PIB

Lquation de la demande Y + M = C + G + I + ( St) + X ou Y = (C + G + I) + (X - M) + ( St) C : consommation G : dpenses publiques I : Investissement (variation de capital physique) X : Exportations ; M : importations ; [X-M] : solde de la balance commerciale (biens et services) St : variations de stocks En simplifiant, Appelons A la demande intrieure (C + G + I), B le solde de la balance commerciale, et oublions les stocks.

Lquation de la demande se prsente ainsi : Y=A+B ou encore :B=Y-A Lquation de la demande revisite En simplifiant, Appelons A la demande intrieure (C + G + I), B le solde de la balance commerciale, et oublions les stocks. Lquation de la demande se prsente ainsi : Y=A+B ou encore

:B=YA En clair, 1.La production (PIB) dpend de la demande intrieure et du solde de la balance commerciale 2.Le solde de la balance commerciale est gal la diffrence entre le PIB et la demande intrieure 1. Balance commerciale positive : B > 0 Y>A 2. Balance commerciale ngative : B < 0

A>Y PIB en termes de dpenses Une comparaison Canada-tats-Unis Source : Statistique Canada ; Bureau of Economic Analysis Les stocks ; St = Sf Si Stock initial Stock final Production

Si = 100 A = 900 Y = 1000 [Y + Si] = 1100 [Y + Si] [A] = 200 : Sf Demande Linvestissement Investissement Formation brute de capital fixe (FBCF) INSEE : La formation brute de capital fixe (FBCF) est constitue par

les acquisitions moins cessions d'actifs fixes ralises par les producteurs rsidents. Les actifs fixes sont les actifs corporels ou incorporels issus de processus de production et utiliss de faon rpte ou continue dans d'autres processus de production pendant au moins un an. Formation nette de capital fixe : FBCF - amortissement Importance de linvestissement Linvestissement est une dpense qui se diffrencie des dpenses de consommation Dans limmdiat, chaque fois quune entreprise investit (elle achte par exemple une nouvelle machine-outil), il y a une dpense ; cette dpense stimule la production de machinesoutils et cre des emplois. -

Une fois mise en place, la machine-outil permettra lentreprise qui la achete de produire davantage dans lavenir. - La balance commerciale La balance des paiements Dfinition 1. La balance commerciale est un volet de la balance courante, encore appele balance des paiements courants 1.

2. Balance courante = Balance commerciale + Balance des services et revenus de placement + La balance courante est elle-mme un volet de la balance des paiements Commerce Le commerce inclut les biens et les services Exportations : ce que lon vend ltranger Importations : ce que lon achte de ltranger Solde commercial ou solde de la balance commerciale : (exportations importations de biens et services) Solde courant = solde commercial + solde des autres oprations courantes

Commerce - Canada Exportations et importations de biens et services, en % du PIB, 2013 Importations S o ur ce : O C D E USA

JPN AUS TUR GRC IDN FRA OCDE ZAF NZL CHN ITA CAN ESP MEX RUS GBR PRT

ISR CHL FIN NOR UE27 EA17 16,31 13,99 19,74 32,67 31,47 22,98 29,77 27,86 27,51 26,77

26,00 30,23 31,31 31,06 31,63 22,29 34,07 39,35 34,92 34,72 41,37 28,29 42,45 42,43 Exportations 12,73

15,19 21,23 23,81 24,02 24,61 26,96 27,18 27,31 28,28 28,58 28,76 29,43 30,26 30,39 31,05 32,49 35,47

36,87 38,07 40,70 42,09 43,53 43,82 Les exportations et les importations en valeur ajoute Pays A : PIB = 1000 Le pays A importe en intrants : 500 $ Ces intrants sont transform et rexports : 700 $ Les entreprises exportent galement 100 $ de la production 500 $ 700 $

100 $ Exportations totales : 700 $ + 100 $ = 800 $ - Solde : 800 500 = 300 $ Exportations / PIB = ( 800 / 1000 ) * 100 = 80 % Exportations en valeur ajoute : [ 700 $ - 500 $ = 200 $ ] + 100 = 300 $ Exportations en valeur ajoute / PIB = ( 300 / 1000) * 100 = 30 % Pour information, voir le site de lOCDE : http://www.oecd.org/fr/industrie/ind/ mesurerlecommerceenvaleurajouteeuneinitiativeconjointedelocdeetdelomc.htm Revenu national Les composantes du revenu Quatre grandes composantes Les salaires et avantages sociaux

1. Les profits des corporations 2. Les revenus des entreprises individuelles 3. Les intrts et revenus de placement 4. Autres : transferts

5. Le revenu disponible (ou revenu personnel disponible) RD = Revenu brut Impts directs Le revenu personnel disponible est la portion du revenu qui reste aprs le paiement des impts directs personnels, y compris limpt sur le revenu, les cotisations aux rgimes dassurance sociale (telles les cotisations au Rgime de pensions du Canada et les cotisations dassurance-emploi) et dautres frais. Il est une mesure des fonds disponibles pour les dpenses personnelles en biens et services, lpargne personnelle aux fins dinvestissement et les transferts personnels dautres secteurs de lconomie. (Statistique Canada) Revenu intrieur brut PIB au prix du march (inclut les taxes) Revenu intrieur brut, Etats-Unis,

en %, 1986 2012 Source : Bureau of Economic Analysis La mesure des ingalits Courbe de Lorenz et indice de Gini Indice GINI L'indice de Gini indique dans quelle mesure la rpartition des revenus (ou, dans certains cas, les dpenses de consommation) entre les individus ou les mnages au sein dune conomie scarte de lgalit parfaite. Une courbe de Lorenz indique les pourcentages cumulatifs du total des revenus reus par rapport au nombre cumulatif des bnficiaires, en commenant par les individus ou les mnages les plus pauvres. L'indice Gini indique l'aire entre la courbe Lorenz et une

ligne hypothtique d'galit absolue en tant que pourcentage de l'aire maximale situe sous cette ligne. Le coefficient de Gini est compris entre 0 (galit parfaite) et 100 (ingalit absolue). Banque mondiale, Groupe de recherche pour le dveloppement la courbe de Lorenz On commence par classer la population par tranche de revenu, des revenus les plus faibles vers les plus levs. La population est ainsi divise en cinq (5) ou dix (10) tranches, appeles, respectivement, quintiles et dciles, avec pour chaque tranche le pourcentage du revenu total correspondant. Dans les deux cas, on procde de manire cumulative, autrement dit en additionnant les pourcentages. Supposons, par exemple, que la population dun pays soit divise en dix tranches de 10 pour cent ou dciles, et que la premire tranche reoive 2 pour cent du revenu total, la seconde 5 pour cent, la troisime galement 5 pour cent, la quatrime 10 pour cent, et ainsi de suite. Pour tracer la courbe, on

met la population en abscisse et le revenu en ordonne, en pourcentages cumuls. On a ainsi une bote, un carr, la diagonale reprsentant lgalit parfaite. Dans lexemple, on aura sur le graphique 2 pour cent en ordonne pour le premier dcile, 7 pour cent pour le second dcile (2 pour cent + 5 pour cent), 12 pour cent (7 pour cent + 5 pour cent) pour le troisime, 22 pour cent (12 pour cent + 10 pour cent) pour le quatrime, etc. En reliant tous ces points les uns aux autres, nous obtenons la courbe de Lorenz. La diagonale reprsentant lgalit parfaite, plus la courbe est loigne de la diagonale, autrement dit plus lincurvation est forte, plus la rpartition des revenus est ingale. Prenons par exemple le quatrime dcile. Daprs les donnes, 40 pour cent de la population ne reoit que 22 pour cent du revenu total ; en situation dgalit parfaite, ce mme 40 pour cent de population devrait recevoir 40 pour cent du revenu total. Le coefficient de Gini Le coefficient de Gini est plus pratique que la courbe de

Lorenz lorsquil sagit de comparer les ingalits de revenu entre plusieurs pays. Le coefficient est calcul de la faon suivante. On calcule tout dabord la surface comprise entre la courbe de Lorenz et la diagonale dgalit (A sur le graphique), que lon divise ensuite par la surface du triangle situ en dessous de la ligne dgalit (A + B sur le graphique), soit A / (A + B) . Le rsultat est exprim en pourcentage. Le rsultat va ainsi tre compris entre 0 pour cent, lgalit parfaite, et 100 pour cent lingalit parfaite. Ainsi, plus la courbe de Lorenz sera forte, plus le coefficient de Gini se rapprochera de 100 pour cent. Dciles Population

Revenu Revenu moyen Population Revenu Population Revenu $ $ %

% % % 2000 14000 25000 38000 42000 55000 65000 72000 85000 160000

4,6 18,6 23,2 18,6 13,9 9,3 4,6 3,5 3,3 0,3 0,3 7,4 16,5 20,0 16,6

14,5 8,6 7,1 7,8 1,3 4,6 23,2 46,5 65,1 79,0 88,3 93,0 96,5 99,7 100,0

0,3 7,6 24,1 44,1 60,7 75,2 83,8 90,9 98,7 100,0 100 100 0-10 000 10-20 000

20-30 000 30-40 000 40-50 000 50-60 000 60- 70 000 70-80 000 80 - 90000 90 000 et plus 100000 400000 500000 400000 300000 200000 100000 75000

70000 6000 200000000 5600000000 12500000000 15200000000 12600000000 11000000000 6500000000 5400000000 5950000000 960000000 Total 2151000

75910000000 100 90 80 70 Revvenus 60 50 40 30 20 10 Popula om

0 0 10 20 30 40 50 60 70

80 90 100 Ingalit des revenus Diffrentes mesures gnrales, niveau et rang de faible forte ingalit, fin des annes 2000 Tendance historique de la rpartition de la valeur ajoute au Canada : de 1961 2005 72 20

18 70 68 14 12 66 10 64 8 6

62 4 60 2 58 0 1961 1964 1967 1970 1973

1976 1979 1982 Part des salaires (chelle de gauche) 1985 1988 1991 1994

1997 2000 2003 Part des profits (chelle de droite) Source : Statistiques Canada, Base de donnes CANSIM II, disponible ladresse URL : http://www.statcan.ca/francais/Estat/licence_f.htm, consulte en janvier 2007. Part des profits dans la VA (%) Part des salaires dans la VA (%) 16

Recently Viewed Presentations

  • Poultry, Fish and Shellfish - Family and Consumer Sciences

    Poultry, Fish and Shellfish - Family and Consumer Sciences

    Edible poultry organs. Liver, gizzard and heart. Sold with the whole, usually stuffed inside . Buying and storing poultry. Inspection and grading. Graded by the USDA. Grade A is what is found in supermarkets. Look for: Meaty. Smooth and soft....
  • Theme - Chandler Unified School District

    Theme - Chandler Unified School District

    One word/short phrases a thematic topic. Topic=1 word. Theme=full sentence . These topics can help you determine the FULL SENTENCE theme. Example themes for the topic of: RACE . Racism is learned so it can also be unlearned. Children are...
  • TOTAL QUALITY MANAGEMENT BERNA AKSU SMET SIDKI UYAR

    TOTAL QUALITY MANAGEMENT BERNA AKSU SMET SIDKI UYAR

    TOTAL QUALITY MANAGEMENT BERNA AKSU İSMET SIDKI UYAR MERT ZORER ... Armand V. Feigenbaum, Kaoru Ishikawa and Joseph M. Juran. FREDERİCK W.TAYLOR There is a quality system based on Taylor's philosophy. According to Taylor, whoevaluate their work with the workers,...
  • The Preamble: Words We Live By - Currituck County Schools

    The Preamble: Words We Live By - Currituck County Schools

    The Preamble:Words We Live By. Discussions & Activity with the Preamble and Article I of the Constitution. Importance of the Preamble. What is a Preamble? How many goals are in the Preamble? Define: Domestic tranquility. Posterity. General welfare. Do activity...
  • Applications of PK/PD in Support of Total Intravenous Anesthesia

    Applications of PK/PD in Support of Total Intravenous Anesthesia

    The ASPECT Data Base Aspect Medical System Inventor of the "Bispectral Index" mysteriously called the "BIS" Validating Bispectral Index as a measure of anesthetic depth Movement in response to noxious stimulation - in > 300 patients undergoing surgery Recall, Sedation,...
  • English in Years 1 and 2  Our Aim

    English in Years 1 and 2 Our Aim

    VCOP. In years 1 and 2 these skills are presented to the children as Vocabulary, Conjunctions, Openers and Punctuation. 'Green to be seen' and 'Pink to think' are also used for children to identify skills they are using and those...
  • Dual Video Introduction

    Dual Video Introduction

    Task . Identify a 'hypothetical' business opportunity that if you had the funds, time and drive you would pursue as a business start-up.. This could be an idea you believe has the potential to become a business for you to...
  • Registration Code Synonym - Southwestern College

    Registration Code Synonym - Southwestern College

    Registration Code Synonym. Colleague automatically generates the synonyms for the section. Action: ... Section number indicates the usual scheduled period the section is offered and/or where the section is offered. (morning, afternoon, evening, online, hybrid, extension, location) ...