Santé publique Définitions, outils en démographie et ...

Santé publique Définitions, outils en démographie et ...

Sant publique Dfinitions, outils en dmographie et pidmiologie Dr Didier CHATOT-HENRY IFSI Martinique 2018 Dfinitions Historique Indicateurs de ltat de sant Indicateurs des dterminants de sant Principales causes de dcs Enqutes pidmiologiques

Les statistiques Dfinitions Rien nest plus important que savoir changer sa faon de penser Michel Foucault Rien nest moins vident quune vidence Aucune dfinition admise de tous Champ large: prvention, promotion de la sant, ducation pour la sant, apprciation des risques pour la sant, mesures de pathologies, dfinition de politiques publiques de sant et dorganisation de soins et de systme de sant.

Dfinitions Concerne des populations, lensemble des citoyens Professionnels des sciences humaines, du droit, de lconomie Missions: Analyse de ltat de sant des populations et des risques sanitaires Dfinition des politiques de sant Promotion des connaissances en sant et action sur les comportements ayant un impact sur la sant

Promotion des recherches et des dbats susceptibles danalyser ses propres objets et la manire de les traiter Dfinitions Dpistage: identifier une anomalie susceptible de poser un diagnostic et une prise en charge prcoce Education pour la sant: ensemble dactivits dinformation et dducation qui incitent les gens vouloir tre en bonne sant

Education thrapeutique: ensemble de pratique visant permettre au patient lacquisition de comptences, afin de pouvoir prendre en charge de manire active sa maladie, ses soins et sa surveillance, en partenariat avec ses soignants Dfinitions Epidmiologie: science qui tudie la distribution des phnomnes de sant dans la population et des facteurs qui conditionnent leurs frquences Promotion de la sant: a pour but de donner aux individus

davantage de matrise de leur propre sant et davantage de moyens de lamliorer (Charte dOttawa) Prvention: amliorer ltat de sant de la population en vitant lapparition, le dveloppement ou laggravation des maladies ou accidents et en favorisant les comportements individuels et collectifs pouvant contribuer rduire le risque de maladie et daccident Dfinitions Historique Indicateurs de ltat de sant

Indicateurs des dterminants de sant Principales causes de dcs Enqutes pidmiologiques Les statistiques Historique XVIIIe-XXe sicle: Police de sant et police mdicale. Maladies infantiles, infectieuses, lpremaillent lhistoire et la gographie des villes et campagnes 4 catgories dhpitaux:

Htel-Dieu: rligieux, urbains Hpitaux gnraux: administrs par le bureau des pauvres (pauvres, malades mentaux, personnes ges) Hpitaux militaires Maisons de sant: gens aiss XIXe sicle Dveloppement de lhygine, vaccination Emergence dune responsabilit locale: maires investis dune mission de

sant publique surtout dans le domaine de la salubrit XXe sicle Loi de sant publique 1902: liste de maladies dclaration obligatoire Stratgies oprationnelles (tuberculose, lutte contre le cancer, PMI, ducation sanitaire) Dfinitions Historique Indicateurs de ltat de sant Indicateurs des dterminants de sant Principales causes de dcs

Enqutes pidmiologiques Les statistiques Indicateurs de ltat de sant Lpidmiologie peut tre: Descriptive: mesurer ltat de sant Analytique: expliquer ltat de sant valuative: valuation des actions de soins La connaissance de ltat de sant dune population sexprime par lintermdiaire dindicateurs de sant: Composantes de ltat de sant

Indicateurs de perception: usagers et professionnels dcrivent comme important Indicateurs objectivs: donnes observes comme dmographie et pidmiologies Indicateurs de ltat de sant Ils reposent sur les donnes de mortalit et morbidit. Mortalit: donnes les plus robustes, fondes en France sur un systme cohrent danalyse des certificats de dcs. Mortalits spcifiques: Nombre de dcs observs dans une classe dge donne/population dans cette classe et permettent didentifier les

principales causes de dcs au sein de chaque classe dge mais aussi des informations importantes en sant publique. Indicateurs de ltat de sant Morbidit: Frquence des maladies ou dvnements indsirables Incidence: dnombre les nouveaux cas survenant au cours dune priode donne. Reflte la dynamique dvolution d1 pathologie au sein de la population ou groupes spcifiques Prvalence: dnombre lensemble de des cas prsents au cours de cette mme priode Indicateurs de ltat de sant

Handicaps: France: toute limitation d'activit ou restriction de participation la vie en socit subie dans son environnement par une personne en raison d'une altration substantielle, durable ou dfinitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de sant invalidant. " Article 114 loi du 11 fvrier 2005. OMS: Dficience: toute perte de substance ou altration d'une fonction ou d'une structure psychologique, physiologique ou anatomique Incapacit: toute rduction (rsultant d'une dficience) partielle ou totale de la capacit d'accomplir une activit d'une faon normale ou dans les limites

considres comme normales, pour un tre humain Dsavantage: le dsavantage social d'un individu est le prjudice qui rsulte de sa dficience ou de son incapacit et qui limite ou interdit l'accomplissement d'un rle considr comme normal, compte tenu de l'ge, du sexe et des facteurs socioculturels Source des indicateurs Recensement: < 2004: recensement exhaustif de la population / 9 ans > 2004: annuel Communes < 10 000 habitants: recensement exhaustif de 1/5 e dentre elles

Communes > 10 000 habitants: chantillon de 8% population Autres sources Journe dappel de prparation la dfense (illtrisme, consommation de substances psycho-actives) CGSS Etat civil (naissances, dcs, mariages, divorces) Taux brut de mortalit (TBM) Pour une priode donne: (Nbre dcs / Population moyenne) / 1000 Exemple:

Population en Martinique 400 000 habitants Nombre de dcs en 2000 = 2700 TBM = 6,75 dcs pour 1000 habitants Taux standardis de mortalit Nombre de dcs pour 100 000 que l'on observerait dans la rgion si elle avait la mme structure d'ge que la population de rfrence. i: indice de la classe dge n: nombre de classes dge j: indice de la sous population

Pi: part de la classe dge i dans la population de rfrence Tji: taux de mortalit observ dans la sous population j pour la classe dge i Esprance de vie Ce nest pas un indicateur de mortalit. Mesure ltat de sant dune population Elle se dfinit comme le nombre moyen d'annes que vivra un individu ayant un ge donn, si les taux de mortalit actuels persistent. En France, l'esprance de vie la naissance en 2006 d'une femme est de 84,4 ans, et de 77,3 ans pour un homme.

Annes potentielles perdues Nbre dannes quune personne dcde prmaturment (< 65 ans) na pu vivre jusqu un ge fix arbitrairement But: mise en vidence des problmes prioritaires Taux spcifiques de mortalit Par tranche dge (infantile, nonatale) Nbre dcs dans la tranche dge / population moy. de la tranche dge

Par cause Nbre de dcs li la cause / population moy. Part de mortalit dune cause Nbre de dcs li la cause / nbre de dcs total Taux de mortalit infantile Permet de mettre en vidence le niveau sanitaire dun territoire; En 2005 = 3,5/1000 naissances vivantes au niveau national vs 7,09 en Martinique

Mortalit infantile: avant 1 an Mortinatalit: mort-ns (aprs 28 SA) Mortalit prinatale: mort-ns + mort entre J0 et J7 Mortalit foeto-infantile: mortinatalit + mortalit infantile Mortalit nonatale: morts entre J0 et J28 prcoce: entre J0 et J6 tardive: entre J7 et J 28 Mortalit postnonatale: morts entre J29 et J365 Taux brut de natalit (TBN) Dans une priode dfinie (Nbre de naissances vivantes/pop. moy.)/ 1000

En Martinique le TBN est en 2000 de 14 naissances pour 1000 habitants (France = 12.9/1000) Fcondit Taux de fcondit par ge (TFA) (Nbre de naissances /nbre de femme dun ge donn) x 1000 Indice de fcondit: Nbre denfant quaurait une femme tout au long de sa vie si les TFA observs lanne considre chaque ge demeurent inchangs En Martinique cet indice est de 2 en 2000.

Taux de croissance dmographique Taux net migratoire Nbre immigrants Nbre migrants --------------------------------------------- X 100 Population moyenne Taux daccroissement naturel: Nbre naissance Nbre dcs --------------------------------------- x 100 Population moyenne Taux de croissance dmographique

Taux net migratoire + taux daccroissement naturel Pyramide des ges Dfinitions Historique Indicateurs de ltat de sant Indicateurs des dterminants de sant Principales causes de dcs Enqutes pidmiologiques Les statistiques

Indicateurs des dterminants de sant Facteurs ayant une influence positive ou ngative sur ltat de sant 5 grandes catgories de dterminants ngatifs: Lis aux comportements: Habitudes de mode de vie (alimentation, consommation de drogues licites et illicites, sdentarit, comportements sexuels risque ou prise de risque de violence, au travail) Biologiques, gntiques, hrditaires Lis lenvironnement: micro-environnement (conditions de vie ou de travail), environnement communautaire (local, rgional, national), physique (temprature), chimique (polluants)

Dterminants socio-conomiques Lis au systme de soins: dfaillance d systme influenant ltat de sant dune population (offre et accs aux soins, utilisation du systme de soin) Dfinitions Historique Indicateurs de ltat de sant Indicateurs des dterminants de sant Principales causes de dcs Enqutes pidmiologiques Les statistiques

Principales causes de dcs Le trio de tte: Cancer: 30% Maladies circulatoires: 28% Morts violentes: 7,3% Dfinitions

Historique Indicateurs de ltat de sant Indicateurs des dterminants de sant Principales causes de dcs Enqutes pidmiologiques Les statistiques Enqutes pidmiologiques Les tudes pidmiologiques cherchent mettre en vidence lassociation entre lexposition un facteur de risque et la survenue dune maladie (cause-effet)

La relation de base en pidmiologie = Critres de causalit Exposition Maladie Temps Critres de fortes prsomption de causalit: La force de lassociation (odds ratio le plus lev)

La stabilit de lassociation (rptition de rsultats concordants) La spcificit (peu de facteurs lis un seul effet) La relation dose-effet (risque croissant avec le degr dexposition) Enqutes pidmiologiques Les enqutes descriptives: Permettent de dcrire la frquence des maladies dans une population et ses variations temporelles et spatiales Les enqutes analytiques ou tiologiques: Recherchent une association entre lexposition dune population un risque et la survenue dune maladie. Le principe fondamental

est de comparer des sujets exposs et non exposs ces facteurs Les enqutes exprimentales ou interventionnelles: Enqutes o lattribution de lexposition est contrle par linvestigateur Enqutes descriptives Enqute de prvalence = tude transversale: Photographie dune pathologie dans un population un instant T (nouveaux et anciens cas) Enqute dincidence = tude longitudinale: suit une

population ou cohorte (gpe personnes ayant mme caractristiques)sur une priode pendant laquelle on observe lapparition dune ou plusieurs pathologies Permettent de mieux connatre les phnomnes de sant. mettent des hypothses sur les facteurs de risques des maladies: variations dans le temps, dans lespace Enqutes descriptives Enqutes analytiques

Enqutes de cohorte: rtrospectives ou prospectives Suivent des groupes exposs et non exposs Enqutes cas tmoin: Comparent lexposition un facteur de risque entre un groupe de cas et un groupe de sujets non malades (tmoins) Enqutes exprimentales Permettent dvaluer les interventions pour prvenir les maladies et complications Enqute en aveugle ou en double aveugle

Les biais Les enqutes sont onreuses. Elles se font le plus souvent sur des chantillonnages. Lchantillon doit tre reprsentatif de la population tudie et deffectif suffisant pour permettre des conclusions valides. Sources derreur: Fluctuation dchantillonnage = variabilit due au hasard entre les diffrents chantillons tudis

Entrane une diffrence entre valeurs observes dans chantillon et population cible Inhrente au principe mme dchantillonage donc toute tude pidmiologique +++ Mesure de la fluctuation = variance ou cart-type Pour diminuer la fluctutation = augmenter la taille de lchantillon ! Les biais = erreur systmatique entranant un cart entre valeurs estimes et relles

Les biais Le biais de slection Biais lis la faon de choisir et/ou de suivre lchantillon Surviennent au moment dinclure les sujets dans ltude / groupe Consquence = non-reprsentativit de lchantillon extrapolation impossible Le biais de classement Biais lis la faon de mesurer le facteur tudi ou la maladie (erreur de classement entre malades/non malades, exposs/non exposs) Surviennent au moment de recueillir les donnes Remarque: biais de classement = biais dvaluation = biais de mesure

Le biais de confusion D une variable lie la fois au facteur et la maladie (facteur de confusion) Subjectivit de lenquteur qui sait sil interroge le cas ou le tmoin..

Recently Viewed Presentations

  • Models for the evolution of gene-duplicates: Applications of

    Models for the evolution of gene-duplicates: Applications of

    Biological background. Gene duplication is thought to be a major source of evolutionary novelty. For a gene to be maintained in a genome it needs to be protected by selection, but, by definition, when it arises a gene duplicate is...
  • What does it mean to be an Army Professional?

    What does it mean to be an Army Professional?

    Demonstrate competence, character, and commitment to the profession. ... the conduct of military operations that allows subordinate leaders maximum initiative. It acknowledges that operations are complex and often chaotic, and micro-management does not work. Mission command emphasizes competent ...
  • Glaciers and Ice Ages - University of Dayton

    Glaciers and Ice Ages - University of Dayton

    Glacial Movement Landforms created from glacial erosion From Alpine Glaciers Forms U-Shaped Valleys, tarns, horns and hanging valleys From Continental Glaciers Forms vast regions- entire mountain ranges Formed the Great Lakes and the Finger Lakes in New York Ice AgeS...
  •    BEC   2010. 8. 4 Outline 1. Why is

    BEC 2010. 8. 4 Outline 1. Why is

    Arial 宋体 Calibri Tahoma PMingLiU NSimSun Comic Sans MS 黑体 楷体 华文新魏 隶书 MS PGothic Times New Roman Wingdings 默认设计模板 Origin50.Graph Equation PowerPoint 演示文稿 PowerPoint 演示文稿 BEC - coherent macroscopic matter wave PowerPoint 演示文稿 PowerPoint 演示文稿 PowerPoint 演示文稿 Time of...
  • 13.4 Gene Regulation and Expression

    13.4 Gene Regulation and Expression

    Prokaryotic Gene Regulation @To conserve resources, prokaryotes regulate their activities, producing only those genes necessary for the cell to [email protected] It would be wasteful for a bacterium to produce enzymes that are needed to make a molecule that is readily...
  • Outline of RTCTF Update - Electric Reliability Council of Texas

    Outline of RTCTF Update - Electric Reliability Council of Texas

    Real-Time Co-Optimization Task Force Update to TAC. Matt Mereness. May 22, 2019. Outline of RTCTF Update . Meeting schedule ... RTCTF Charter Phase 1: Develop key principles/scope for RTC design, and identify policy issues beyond the scope of RTC. Scheduled...
  • Ketubim/Kethuvim (Writings): attained final form in 1st-2nd c.

    Ketubim/Kethuvim (Writings): attained final form in 1st-2nd c.

    Individual thanksgiving psalms Also others incl. communal thanksgiving psalms, enthronement psalms, pilgrimage psalms, wisdom psalms Approximate categorisation Hymns (praise psalms, e.g. Ps. 96): 1. Summons to worship God (vv. 1-3) 2. Reason (vv. 4-6) 3.
  • The big bang theory - Mrs. Sjuts&#x27; Science Site

    The big bang theory - Mrs. Sjuts' Science Site

    The big bang theory. The Big Bang Theory says that once the entire universe was confined in a hot, dense, supermassive ball. Approximately 13.7 billion years ago, a "violent explosion" occurred, hurling the material in all directions. Everything in our...